Le perce-neige

Le monde ? Un désert blanc.
Drapé d’une fine et poudreuse pellicule de neige,
Il témoigne d’un millénaire sans soupir.
Des histoires sont nées ici-bas.
Des histoires ont été oubliées.

Puis.
Un fragment de néant s’était pris l’envie d’être.
Il murmura ces mots portés à la surface par le magma.
Le souffle solitaire attendait son prochain.
Une intention se devinait. Une pensée de chair.
Une envie; puis l’air.
L’ère du perce-neige.
Lire la suite

Vent solaire

Je veux m’éveiller
je veux m’illuminer
je veux m’éteindre
je veux être un souffle
je veux être une vague
je veux être un tsunami
je veux être une éruption
je veux traverser l’espace
je veux tordre le temps
je veux m’embraser
je veux brûler
je veux consumer tout l’éther de l’Univers
Puis enflammer le ciel
Me réfugier dans un murmure
N’être plus qu’un soupir, un silence
Et me rendre,
À toi.
Lire la suite

Et Magellan

milky-way-lake-tekapo
Avoir faim.
Briser ce bout de mur, aller à l’ouest.
Poser un pied dans la mer, l’autre à Tenerife.

Puis avoir soif.
Sauter à pieds joints dans l’oasis, éclabousser les dunes.
Plonger les pieds dans l’océan, la tête dans les étoiles.

Valse atomique

Les vents secs d’Oranie soufflent des poussières ocres
Qui se glissent dans tes cheveux longs
Ils portent les rumeurs d’un lieu
Où le temps n’est plus une prison sans mur
Où les histoires succèdent aux promesses
Et où les larmes versées ont donné leur soleil aux peuples de l’Univers

J’ai touché le fond

Il me semble que je tombe depuis une éternité.

La nuit touche à sa fin. L’orbe obscur s’efface, comme drapé par les lumières de ce jour naissant.
C’est alors que j’ai plongé dans l’eau glaciale. La descente est lente, je glisse ; et mes sens tour à tour se taisent face aux hurlements.
Puis un son sourd se fait entendre. Je sens l’onde transperçant mes organes à vif pour aller mourir au creux de mes cellules.
Je suis désormais à nu. Délesté de mon corps terrestre, je me laisse envahir par des particules de limbes.
Je ne sombre plus. J’ai touché le fond. Noir.

Au loin, je perçois un artefact, comme une persistance rétinienne. Est-ce une invitation ?

auriane